Blogue réalisé par vos art-thérapeutes

Les médiums 3D - Les bienfaits

Les vertus du 3D

Décembre 2022

L'art-thérapie est souvent associée au dessin ou à la peinture, mais l'utilisation des médiums en trois dimensions est courante dans le domaine. Au-delà de l'argile et de tout ce qui peut s'y apparenter (ex : glaise, pâte à modeler, pâte à sel, pâte « fimo », etc.), bien d'autres médiums peuvent entrer dans la catégorie des médiums 3D. Par exemples, le jeu de sable, les figurines de toutes sortes, le bois ou autre matière pouvant servir à construire et à créer (ex : tissus, boites, rubans, boutons, cailloux et autres matériaux naturels, etc.), voire même tout objet qui évoque un sens particulier pour la personne qui le manipule.

En art-thérapie, l'utilisation d'un médium en 3D possède certaines qualités qu'un médium en 2D pourrait jalouser. Tout d'abord, son caractère tactile sous-entend évidemment le toucher, mais ses propriétés s'élargissent à des sensations bien plus étendues. Par exemple, la texture, la dureté, le poids, la maniabilité, l'opacité, le son, l'odeur, etc. Il peut évoquer des images telles que la fragilité, le dégout, le plaisir, etc. Il peut remémorer des souvenirs, il peut porter vers la sensualité, etc. Enfin bref, les médiums en trois dimensions peuvent revêtir d'innombrables caractéristiques distinctives, mais au moins un point commun les unit : ils peuvent tous être observés sous différents angles, ce qui offre un éventail d'autant plus large pour élaborer la verbalisation du client consultant en art-thérapie. De plus, pour la plupart des médiums 3D, le mouvement du corps est impliqué dans sa manipulation, et ce, bien au-delà de ce que les matériaux en deux dimensions nécessitent. Leur expérimentation est de l'ordre du physique. Les médiums en 3D renvoient à des modes de communications primitifs et possèdent un caractère ludique considérable. On comprend bien pourquoi plusieurs auteurs affirment que les médiums tridimensionnels possèdent un fort aspect régressif. Ils comportent un caractère instinctif, intuitif. Les médiums en trois dimensions facilitent l'émergence des images inconscientes vers le conscient. Ils sont fortement cathartiques et facilitent l'expression des émotions en soutenant la symbolisation et en permettant la concrétisation du processus du client en art-thérapie.

En art-thérapie, les applications des médiums 3D sont multiples. Dans les cas de deuil ou de perte, le client peut exprimer son angoisse, sa peine, sa colère ou recréer l'image du sujet perdu. Un sentiment d'impuissance peut être travaillé, puisque de créer, transformer peut redonner un certain pouvoir au client. Une personne inhibée ou en mal d'estime personnelle peut constater sa propre efficacité, ce qui peut l'aider à forger son identité, tout comme cela peut s'avérer profitable pour un adolescent cherchant à s'individualiser. De plus, en raison de sa propriété régressive, l'utilisation d'un médium tridimensionnel en art-thérapie est particulièrement pertinente dans les cas d'un trouble de l'attachement. Pour quelqu'un souffrant d'anxiété, l'argile peut lui permettre de construire, défaire et recommencer sans se sentir menacer par l'échec, ou encore, il est possible de projeter ses sentiments agressifs sur ce médium en l'empoignant, le tordant, le disloquant, le frappant, etc. Une personne abusée ou victime de violence peut apprivoiser à son rythme le contact physique avec un médium tel que le jeu de sable, tout comme il est approprié d'aborder le sujet de la représentation de soi ou la notion de contrôle auprès d'une personne présentant un trouble alimentaire. En thérapie familiale, le fait d'illustrer le concept de distance/proximité relationnelle est particulièrement évocateur avec un médium en trois dimensions, tout comme l'espace occupé par chacun des membres renseigne énormément sur la dynamique de la maisonnée. Par la centration sensorielle qu'il génère, il s'avère stratégique de bénéficier de l'effet calmant du jeu de sable auprès d'un enfant hyperactif, alors même que l'art-thérapeute le fait verbaliser sur ses émotions en le mettant en mouvement par le biais de figurines. Quelqu'un qui éprouve de grandes difficultés à s'exprimer ou qui est simplement sur la défensive trouverait également son compte par l'utilisation d'un médium en trois dimensions en art-thérapie. Bref, la liste d'exemples où il est indiqué d'employer le 3D en contexte thérapeutique pourrait s'allonger encore et encore…

Que ce soit en 2D ou en 3D, le mélange des techniques et des matières est quasi-illimitées. Les art-thérapeutes, spécialement formés pour exploiter les bienfaits de ces médiums, sauront vous guider, selon vos besoins, dans ce vaste éventail de possibilités. Venez expérimenter le tout avec nous!

Au plaisir de vous rencontrer,

Sara Giard Pagé, A.T.P.Q.

Retour en haut de page